Les Lunes de janvier 2018

Une super Lune, une Lune bleue et une éclipse lunaire se produiront en même temps dans la nuit du 31 janvier 2018

 

 

La "super-Lune" photographiée en Birmanie le 3 décembre 2017.

La « super-Lune » photographiée en Birmanie le 3 décembre 2017. — Aung Shine Oo/AP/SIPA

 

 

L’année 2018 commence fort !

 

À la fin du mois de janvier 2018, la Lune fera son festival en offrant à ses observateurs la conjugaison de trois phénomènes astronomiques.

 

Une super Lune, une éclipse lunaire et une Lune bleue se produiront en même temps ce soir-là, rien que ça !!

 Tenez vous bien , cette conjonction de phénomènes ne s’était pas produite depuis le 31 mars 1866 !

 

Trois phénomènes en un

 

La «super Lune» se produit quand le satellite se trouve à une distance minimale de notre planète, et semble ainsi plus grosse et plus brillante ( ne vous affolez pas, à l’oeil nu c’est difficile de la distinguer nettement plus grosse!). Le 31 janvier, elle sera doublée d’une éclipse lunaire totale, où la Terre se placera entièrement entre la Lune et les rayons du Soleil.

Enfin, la Lune bleue est un phénomène désignant l’apparition de deux pleines lunes dans le même mois, permettant l’apparition de treize pleines lunes en un an.

 

Le terme «semble dater du XVIe siècle et renvoie à l’absurdité d’un propos… Il est aussi absurde de dire que la Lune est bleue que de dire que le noir est blanc ou que le chaud est froid», expliquait Alain Cirou, directeur général de l’Association française d’astronomie, au micro d’Europe 1. «L’expression anglaise  »once in a blue moon » peut ainsi être traduite en français par  »tous les 36 du mois », c’est-à-dire quelque chose de rarissime».

Redoutées depuis la nuit des temps

 

La croyance populaire craint les années à treize lunes. On impute à ce phénomène une météo détraquée, des printemps trop arrosés, étés pluvieux et hivers glaciaux. En France, la terrible sécheresse de 1976 et la tempête de 1999 étaient survenues durant des années à treize lunes.

 

Mais, comme souvent, les faits viennent démentir les certitudes irrationnelles et, selon Rustica, les relevés pluviométriques de la météorologie nationale, disent exactement le contraire. En outre, le phénomène ne sera pas visible depuis la France métropolitaine mais depuis la Polynésie française et la Nouvelle-Calédonie.

 

Pour celles et ceux qui sont bercés par les influx de notre amie la Lune, préparez vous  🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.