Maison Feng Shui

 

Aujourd’hui j’ai envie de vous parler d’équilibre, de vibrations, de renouveau ….d’air …bref, nous allons parler de Feng Shui !

 

 

 

Késako?

 

Le feng shui, littéralement « vent » et « eau » en chinois, est l’art ancestral de faire circuler l’énergie vitale (chi) de manière optimale pour produire harmonie et abondance. De cette science complexe nous n’avons gardé que quelques c
onseils tout simples, mais qui peuvent tout changer.

Le Feng-shui est un art chinois apparu en Chine il y a 3.000 ans. Le principe : la nature se définit par trois éléments, le vent (Feng), l’eau (Shui) et l’énergie (Qi). Ces trois entités opposées doivent être équilibrées pour vivre en parfaite harmonie/cohésion, et notamment dans sa maison (ou son appartement).

 

Tout d’abord,

Chassez les mauvaises vibrations

A noter que dans la maison Feng Shui, la qualité de l’air est également essentielle. Il faut donc penser à aérer régulièrement les pièces, en particulier la chambre avant de dormir, pour favoriser la circulation de l’air et des énergies.

 

 

 

Ensuite, petit tour dans votre maison : ce qu’il faudrait idéalement faire …

 

Dans certaines  maisons ou appartements anciens, des poutres  traversent le plafond. Même si elles ont beaucoup de charme, elles coupent en deux l’énergie vitale d’une pièce.

La mauvaise idée ? Placer un lit sous une poutre.

Fatigue, sommeil agité et cauchemars à la clé.

L’espace sous une poutre doit rester vierge, ni sièges ni tables donc. Si vos plafonds en sont truffés, vous pouvez renforcer l’énergie par des jeux de couleurs, de matières, ou suspendre un mobile.

Soyez vigilants avec les tableaux qui ornent vos murs. Couleurs tristes, formes agressives, atmosphère nostalgique, scènes de bataille à proscrire. Ils imprègnent et conditionnent les lieux de leur énergie particulière. Pour les mêmes raisons, évitez d’exposer, dans la chambre des enfants, des peluches qui représentent des bêtes féroces, les épées de chevaliers et pistolets de cow-boys que l’on peut ranger… Zou direct dans un coffre !

 

 

Arrondissez les angles.

Les formes tranchantes ou pointues sont, en langage feng shui, appelées les « flèches secrètes », car elles génèrent des vibrations agressives. Aussi, les couteaux doivent-ils être soigneusement rangés dans les tiroirs, et les poignées de porte aux formes arrondies préférées à celles en forme de lame.

Le lit est un lieu ressource qui doit nous recharger en énergie. Sauf… si le pied ou la tête de celui-ci sont dirigés vers une porte ou une ouverture (déperdition d’énergie, perte de sécurité), ou si un miroir est placé devant : cela « double » l’énergie et fatigue le dormeur. Mauvaise idée également : la petite fontaine dont le clapotis berce le dormeur ; avec l’eau, c’est aussi votre énergie vitale qui s’écoule.

Attention aux plantes agressives, celles qui sont dotées de feuilles rigides en forme de couteau ou d’épée, mais aussi de pics comme les cactus aux longs piquants. Les bonsaïs, parce qu’ils contiennent l’énergie emprisonnée des grands arbres, même s’ils apportent une touche zen, ne dispensent pas de bonnes énergies. Enfin, si vos plantes sont malades ou mourantes, soignez-les ou remplacez-les. Pour les mêmes raisons, ne gardez pas chez vous des bouquets de fleurs séchées ou des couronnes. Ce sont des symboles de mort. Et pour bénéficier des vertus des plantes d’intérieur, placez-les à l’endroit sud-est de l’habitation, qui symbolise la prospérité.

 

Jetez ou remplacez : la vaisselle ébréchée, les casseroles bosselées, les ustensiles rafistolés ou les robots ménagers en panne. Ils bloquent l’énergie vitale de votre intérieur.

Changez vos rideaux rayés. Les rayures sont des barreaux symboliques, ils nous emprisonnent et font obstacle au chi qui vient de l’extérieur. Aux rideaux lourds et sombres, préférez des tissus légers et lumineux.

Pensez à bien éteindre vos appareils électriques (télé, ordinateur, chaîne hi-fi…), dont les ondes (yang) perturbent la circulation du chi. Pour le radio-réveil ou le téléphone fixe, rééquilibrez avec un apport de yin.

Ce n’est pas simplement un geste de courtoisie, mais baisser l’abattant des toilettes évite une importante déperdition de chi dans la maison ( personnellement je ne supporte pas lorsqu’il reste relevé !! Grrr)

 

Faites circuler l’énergie

 

Respectez l’équilibre yin-yang.

 

Le yang symbolise l’agir. Le yin, le lâcher-prise.

 

Pour qu’il y ait harmonie, un équilibre entre les deux principes est nécessaire. Les formes et les matériaux sont yin ou yang. De leurs choix et mariages dépend la qualité énergétique d’une pièce. Les matériaux : les matières dures, lisses et brillantes (verre, acier, marbre…) sont yang, les matières lourdes (bois, étoffes épaisses…) sont yin. Les formes : les courbes sont yin (excepté le cercle), tandis que les droites sont yang.

Idéalement, nos lieux d’habitation devraient bénéficier d’une généreuse lumière naturelle. Grande pourvoyeuse de chi, elle doit littéralement envahir tout notre espace vital pour le dynamiser. Mais souvent, constructions en vis-à-vis ou arbres viennent lui faire barrage. Le feng shui préconise quelques leurres qui compensent facilement ce déficit énergétique. Si votre domicile est sombre, veillez à laisser, dans au moins une ou deux pièces, les lumières éclairées. En dotant vos lampes d’ampoules basse tension, vous ferez le plein d’énergie tout en restant écologiquement correct. Dans les pièces qui ne « vibrent » pas (peu éclairées, dotées d’un plafond un peu bas, encombrées…), pensez, pour renforcer l’effet lumineux, à ajouter des touches de couleur : coussins, jetés de canapés, poufs. Vous pouvez aussi remonter l’énergie d’une pièce en y diffusant de la musique tonique.

Comme nous, le chi utilise la porte d’entrée 😉

Pour ne pas le bloquer, ne l’accueillez pas avec des vêtements suspendus, des chaussures accumulées ou en lui faisant barrage avec un meuble volumineux. Le chi doit avancer par grands mouvements circulaires sans se heurter à des obstacles qui le ralentissent. L’entrée de la maison doit toujours être bien éclairée ; sombre, elle fait retomber les énergies toutes fraîches qui y pénètrent.

 

Poussière et désordre sont deux grands consommateurs d’énergie vitale.

Faites la chasse aux vieux journaux, aux papiers inutiles, videz régulièrement corbeilles et poubelles. Après avoir fait le ménage, n’oubliez pas d’ouvrir grand les fenêtres (même l’hiver !) pour profiter de l’énergie de la lumière et de l’air. Un petit détail, mais qui a son importance : la surface de vos miroirs doit être irréprochable, et, idéalement, les carreaux de vos fenêtres devraient étinceler !

Pour une communication fluide et une ambiance paisible, veillez à installer une lampe au-dessus de la table où vous prenez vos repas et, autour, des sièges en nombre toujours pair, cela apporte bonheur et harmonie dans la famille.

 

 

Si vous ne parvenez pas à vous détendre dans une pièce pourtant lumineuse, colorée et peu meublée, pourquoi ne pas y installer un mobile ( pas un téléphone portable on s’entend bien ?!!) Ces ensembles d’éléments suspendus et articulés ont un effet calmant : ils neutralisent les énergies négatives qu’ils éparpillent et rétablissent l’équilibre dans les pièces au plafond très haut.

 

Les parfums ont le pouvoir d’influer sur l’énergie d’une pièce. Les encens japonais sont conçus suivant les saisons. Ceux en harmonie avec le printemps apportent fraîcheur et gaieté. A vous de choisir entre cerisier, prunier, lotus…

 

Procédez à tous ces petits changements pièce par pièce, en écoutant aussi vos envies (plus de plantes, de couleurs, de lumière…) et en commençant par votre « pièce de vie », celle où vous et votre famille passez le plus de temps.

 

 

Les humeurs des couleurs

 

Les couleurs sont yin ou yang. Il faut donc veiller à leur équilibre dans chaque pièce de la maison en tenant compte de leur énergie dominante. Si une pièce est trop yin ou trop yang, utilisez-les pour la rééquilibrer. Les couleurs ont aussi une symbolique propre, qu’il est important de connaître pour éviter les mélanges malheureux.

Orange : yang. Energie rayonnante. Enthousiasme, curiosité, favorise les changements de cycle.
Rouge : yang. Energie de l’action concrète. Sensualité, ardeur, favorise les échanges passionnés.
Jaune : yang. Energie du renouveau. Transformation, libération, favorise le travail intellectuel.
Vert : yin. Energie de sérénité. Quiétude, abondance, favorise les initiatives justes.
Bleu : yin. Energie spirituelle. Sérénité, intuition, favorise l’ouverture de la conscience et du cœur.
Marron : yin. Energie d’ancrage. Confort, sécurité, favorise la réflexion pragmatique.

 

 

On résume …

 

 

Petit tour des règles de base pour une habitation dans l’esprit Feng-shui :

 

 

L’entrée. Le hall d’entrée, spacieux et peu encombré, est un espace de transition entre l’intérieur et l’extérieur. Il contient des plantes vertes et un grand miroir accroché au mur mais pas en face de la porte pour éviter les fuites d’énergie. Les chaussures qui accumulent l’énergie extérieure sont rangées dans un meuble.

 

Le salon. Chaleureux et accueillant, le salon représente le centre du foyer familial. Il est lumineux et peu encombré pour favoriser la circulation de l’énergie. Les fauteuils sont installés autour d’une table basse, face à la porte et ne doivent pas être tous orientés vers la télévision. Les angles des murs sont toujours cachés par des meubles, décorés par des objets précieux.

 

La cuisine. L’idéal est de disposer d’une cuisine située aux environs du hall d’entrée pour inciter les invités à s’y installer. Elle est toujours propre, rangée et peu éclairée. L’élément de cuisson et l’évier ne doivent pas être installés côte à côte pour éviter une confrontation brutale entre le Feng et le Shui.

 

Les chambres. Lieu de détente et de repos par excellence, les chambres doivent favoriser la circulation du Shui, l’énergie de l’apaisement. Le lit est disposé contre un mur pour voir la porte sans être en face. Pour un sommeil optimal, il faut penser à éteindre les appareils électriques, éviter les couleurs vives, les miroirs et ne pas garder trop de livres, synonymes de travail.

 

La salle de bain. Très importante, la salle de bain représente un espace entièrement dédié au corps. Située au fond de la maison, elle est toujours propre, bien éclairée et comporte peu d’objets. Elle doit contenir un grand miroir permettant de se contempler en entier et une baignoire installée contre un mur. Côté peinture, mieux vaut privilégier le vert et le bleu, les couleurs de l’eau.

 

 

C’est parti, amusez-vous bien 😉


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.