Rentrée scolaire : quelques conseils pour rassurer vos enfants

Nous y sommes, après deux mois de vacances , demain c’est la rentrée des classes !

 

4325434-la-rentree-scolaire-en-10-chiffres

 

Les premiers jours de rentrée ne sont pas faciles, surtout pour les tout-petits qui vont pour la première fois à l’école… J’ai eu envie aujourd’hui d’ échanger sur la rentrée de nos jeunes enfants, et en fonction de tout ce que l’on m’a dit, de regrouper vos précieux conseils pour les aider à franchir cette étape particulière de leur vie !

1- Petite visite des lieux

Je trouve qu’il est utile de faire un petit repérage des lieux bien avant la rentrée des classes. Cette petite visite dans les couloirs, dans la cour de récréation et dans les salles de classe permettra à l’enfant de connaître son nouvel environnement. Le jour de la rentrée, l’école ne sera plus un mystère pour le tout-petit, mais un endroit qui lui est déjà familier.

 

2- De fil en aiguille

Difficile pour un enfant qui a passé ses premières années de vie au côté de sa famille de se séparer d’elle et de se retrouver avec des inconnus pendant toute une journée. Le mieux est d’y aller en douceur. Les premiers jours, on peut le laisser à la crèche ou à la maternelle pendant deux heures, puis trois heures les jours suivants et ainsi de suite.

 

3- Le rassurer et ne pas laisser l’enfant dans l’ignorance

J’ai toujours beaucoup parlé et échangé avec ma fille et je suis rassurée aujourd’hui lorsque je peux lire que la psychanalyste Liliane Holstein écrit que « dès qu’un enfant a deux ou trois ans, vous gagnerez beaucoup à lui montrer votre lieu de travail. » N’hésitez pas à l’emmener dans les locaux de votre entreprise afin de lui montrer votre bureau et vos collègues ( les plus sympas hein ? on laisse les autres de côté ;-). L’enfant aura ainsi une petite idée de l’endroit où vous vous trouvez lorsque vous n’êtes pas avec lui.

4- Lui confier un petit objet

Fan de DIY ( Do It Yourself et fait maison !) c’est le moment  de fabriquer avec votre enfant ou de lui acheter, le bracelet magique qui va l’aider à combattre le stress de la séparation. Offrez-le lui en cadeau quelques jours avant la rentrée. Expliquez-lui que le bracelet magique renferme des bisous et des câlins. Il l’aidera à se sentir mieux quand il se trouvera loin de vous. Le mieux est de lui apprendre à retirer le bracelet lorsqu’il est à la maison et à le remettre lorsqu’il va partir ; ainsi, le bracelet de séparation prendra tout son sens.
Cet objet magique n’est pas forcément un bracelet …laissez libre court à votre imagination et celle de votre enfant…

 

5- Une petite photo

Glissez une photo de vous dans sa poche pour qu’il puisse la regarder quand il a un petit coup de blues. Une idée simple, mais qui a fait ses preuves. En effet, nombreuses sont les institutrices qui encouragent ce geste.

C’est génial, c’est la grande mode des selfies !

 

6- Gardez votre calme

C’est vous l’adulte non ? La rentrée n’est facile ni pour l’enfant ni pour vous, mais vous êtes l’adulte et vous devez vous prendre en main et le rassurer. En effet, l’anxiété est contagieuse, si votre enfant vous voit dans un tel état, il se mettra lui aussi à angoisser. Rappelez-vous que c’est pour son bien !

La respiration peut vous aider …les huiles essentielles également…

 

7- Rendez le trajet de l’école plus agréable

En faisant du covoiturage ( c’est bon pour notre planète), vous pouvez partager le trajet avec un copain de classe dont justement les parents n’ont pas réussi à se libérer ce jour là… Il sera plus facile pour l’enfant de rejoindre l’école puisqu’il n’y sera pas seul, il aura son copain avec lui. Sur le chemin, ne passez pas votre temps à parler de la maitresse et de l’école, vous pouvez dédramatiser la situation en lui indiquant les repères : les arbres, la boulangerie, les immeubles… Cela lui permet de penser à autre chose, mais aussi de se faire une idée de la distance qui sépare sa maison de son école. Il comprendra qu’il n’est pas perdu, mais qu’il se trouve dans un endroit qu’il arrive à situer.

 

8- Les huiles essentielles

On peut avoir recours aux vertus apaisantes des huiles essentielles pour soulager nos petits bouts. Une goutte d’essence de mandarine sur le plexus solaire ou sur les poignets l’aidera à se calmer. Lui faire respirer l’huile essentielle de lavande l’aidera à moins stresser, deux à trois fois par jour. Quelques gouttes d’huile essentielle de camomille romaine l’aideront aussi à se calmer. L’huile essentielle de camomille est à appliquer sur le plexus solaire, deux fois par jour et par période de dix jours.

 

9- Une odeur familière

Dormez avec son nounours ou son lange en tissu pendant quelques jours. Sentir votre odeur l’aidera à se calmer ou à s’endormir lorsqu’il n’est pas à vos côtés. Vous pouvez aussi lui confier un objet vous appartenant pour le rassurer.

 

le-journal-de-gaspard-4-ans-3-4-le-guide-pratique-pour-aider-les-parents-a-s-ameliorer-josephine-lebard-210x300

La journaliste Joséphine Lebard aborde ce sujet dans son livre intitulé « Journal de Gaspard » (Marabout). Elle y aborde plusieurs sujets sur la petite enfance à travers les aventures du petit Gaspard.

Voici un petit extrait du livre sur la rentrée scolaire de Gaspard : « Le directeur nous a fait rentrer dans la cour et moi j’étais toujours contre Papa comme si on avait mis de la colle super forte – celle que j’ai pas le droit de toucher dans sa boîte à outils – entre nous deux. “Je veux pas y aller”, je lui ai dit tout doucement pour que les autres puissent pas dire que je suis un Bébé Cadum qui met encore des couches. Papa m’a expliqué qu’il n’y avait pas le choix, qu’il ne fallait pas que je m’inquiète parce que ça allait être très bien, j’allais apprendre des tas de choses et devenir autognome… Alors papa a enlevé son écharpe d’autour de son cou pour la mettre autour du mien. Et il a dit que si j’étais triste, j’avais qu’à respirer très fort l’écharpe et ça ferait un peu comme s’il était avec moi. À ce moment-là, Yacine est arrivé et il m’a dit qu’il y avait des trottinettes dans la cour, qu’il fallait qu’on se dépêche parce que sinon, les grands allaient toutes les prendre et qu’on allait se retrouver avec des tricycles de Bébé Cadum et ça, alors non, pas question ! Alors j’ai fait un petit au revoir de la main à Papa et je suis parti avec Yacine en reniflant très fort son écharpe. La journée à l’école, ça s’est bien passé. Mais j’ai pas trop envie de raconter parce que c’est mes histoires rien qu’à moi. »

 

 

Bonne rentrée à tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.